Comment résister aux mails stressants ?

Ou le retour du mail qui tue…

S’il était encore  nécessaire de prouver que nous générons nous même notre stress par une mauvaise utilisation des e mails, alors une enquête vient apporter de l’au au moulin des futur(e)s nonstressésautravail !

  • Pourquoi remettre en question nos habitudes ?

« Près d’un salarié sur deux estime qu’une réduction du nombre de mails reçus améliorerait la qualité de vie au bureau ».

C’est ce que révèle Une enquête récente de BVA commentée par Marie-Sophie RAMSPACHER dans Les Echos Business. 

Cet outil conçu pour nous simplifier la vie finirait-il  par nous la pourrir ?

droits : email par RambergMedialmage.jpg

 

  • Pourquoi il vaut mieux réfléchir avant d’écrire

mal écrits, mal pensés, mal ciblés : les objets ne sont pas précis, les contenus trop développés, les destinataires mal choisis, du coup le ras le bol est général :  »59 % des salariés qui reçoivent plus de 20 mails par jour jugent la moitié  des courriels reçus inutile.  »

 

 

  • Pourquoi il ne faut pas vous laisser impressionner par une fausse urgence

c’est la  tyrannie de l’urgence, les emails imposent une réponse rapide voire immédiate :
« 86 % des salariés traitent leurs e-mails aussitôt reçus ou au plus tard dans les heures qui suivent selon l’étude BVA. »
C’est  d’ailleurs une des principales causes avouées de la sensation de « morcellement » du temps par les stagiaires que je reçois en gestion du temps. Il leur paraît impossible de ne pas répondre dans la foulée au mail reçu, du coup, les tâches se font en pointillés…Fatiguant, et décourageant car souvent ils ne parviennent pas à tout finir à temps.

  • Pourquoi tout ne doit pas faire l’objet d’un mail

la communication est malmenée : certes il s’agit d’un formidable outil d’information, mais on constate de nombreux dérapages. Comme le note le consultant Pierre de Lapeyrière : « Les réponses rédigées dans l’urgence peuvent contenir davantage d’agressivité que l’on ne souhaiterait et contribuer à passionner un débat au lieu de l’apaiser. »

 

Pour en savoir plus sur cette étude passionnante, lisez l’article des Echos :
Les e-mails, facteurs de stress pour les cadres Les Echos Business.

Mais surtout, racontez-moi votre dernier exemple de CATA par mail,

  • un mail que vous auriez envoyé en vous disant ensuite « oh NOOOOOOOOO, par ça ! »
  • un mail que vous auriez reçu…en pleine tronche !
  • toute autre mauvaise expérience d’e-mails

Car cet article m’a donné envie de lancer un nouveau chantier…repérer comment nous savons produire involontairement du stress avec nos e-mails et trouver les méthodes pour s’en sortir.
Si cela vous intéresse, dites-le moi, je vous tiendrai au courant de l’avancement de ce chantier.

Posted under: experts, optimiser son temps, organisation

Tagged as: ,

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>