Les « non c’est pas possible » vous épuisent ? Comment leur dire…

On le sait bien et en plus, des études le confirment, les Français sont râleurs. (cf l’article : Vite un bon projet pour nous remonter le moral). On peut se contenter de l’admettre mais il faut bien avouer qu’au quotidien cela peut être sincèrement fatiguant. En particulier lorsque l’on se retrouve au bureau face à des collègues ou collaborateurs du genre « mais, non on ne va pas y arriver… » ou encore « ah non, ça c’est pas possible… ».
Vous les reconnaissez ? Les râleurs, les anti-changement, les super résistants, les sans-solution….

Ils mettent à mal vos compétences en communication, ils vous épuisent, ils vous font devenir chèvre à force d’argumenter, de négocier, de les écouter. Désespérément négatifs, ils en deviendraient presque contagieux….

Alors comme il est difficile de leur faire « entendre raison », pourquoi ne pas « écrire raison » ?

A afficher sur votre porte, dans les toilettes, à la cafétéria…où bon vous semble, ou si vous ne l’osez pas, à garder sur vous pour le lire et sourire lorsque les râleurs vous pomperont votre énergie, je vous propose ce petit extrait du livre de Michel Chalude « vous et votre projet ». http://nostressautravail.net/biblio-guide/

10 règles pour ne rien changer

  1. ignorez qu’il y a un problème
  2. s’il y a un problème, considérez qu’il n’est pas le vôtre
  3. si c’est votre problème, prouvez qu’il n’y a pas de solution
  4. s’il y a une solution, soyez sûr d’être incapable de la trouver tout seul
  5. si vous recevez une solution, répondez par « oui, mais… »
  6. si vous trouvez la solution, interdisez-vous de l’appliquer
  7. si vous appliquez la solution, essayez la seulement sans trop y croire
  8. si vous échouez au premier essai, ne réfléchissez ni aux causes, ni aux améliorations possibles
  9. si vous échouez au deuxième essai, dites-vous « jamais deux sans trois »
  10. si vous échouez au troisième essai, regrettez d’avoir voulu changer quelque chose et recommencez le cycle en partant de la règle numéro 1.

Merci Michel !

 

Posted under: conflits, gestion des émotions, optimiser son temps, relations interpersonnelles, un peu de légèreté dans ce monde de brutes

Tagged as: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>