Qui ne dit mot….ne consent pas forcément

Un article fort intéressant dans le Monde du 29/11 sur les avancées de la justice face au stress au travail.

Je trouve très intéressant notamment que la justice approuve que le silence d’un salarié sur la pression vécue et le stress subi, ne signifie pas son approbation.
Le marché du travail est tel qu’il est bien normal aujourd’hui de s’accrocher à son job. Certains salariés, très stressés ne se sentent pas en mesure d’en parler sur leur lieu de travail par peur d’exclusion : ni à la médecine du travail (bien souvent considérée comme étant « à la solde » de l’entreprise) – ni aux responsables des ressources humaines – ni même à leurs collègues (les relations étant parfois fondées sur la méfiance voire la concurrence).

Le salarié stressé peut invoquer la « faute inexcusable » – Economie – TF1 News.

Cela d’ailleurs m’interroge : et vous, en cas de gros stress, en parlez-vous au sein de votre entreprise ? A qui ? N’hésitez pas à me laissez vos commentaires sur ce sujet du soutien et de l’écoute.

 

Posted under: experts

Tagged as: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>